13 juillet 2006

Encore et encore

Cela avait commencé après qu'il ait croqué sa chocolatine. Il s'était arrêté de mâcher, avait passé sa langue sur ses lèvres, pour en suçotter les miettes, l'avait regardée et n'avait pu se contenir. Elle en trembla des pieds à la tête. L'instant fut bref et intense. Quand elle reprit ses esprits elle lui resservit un café. Qu'il but en souriant. Il l'obligea à se glisser dans son habit de cuir dont l'odeur était si pénétrante sur sa peau échauffée. Il l'empêcha de se bouger, l'attachant à sa taille. Elle tremblait un peu. Pas de... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

09 juillet 2006

Enchantement cucurbitacéen (en forme de conte)

Le petit garçon pleurait au bord de la piscine. Bon, s'il pleurait, c'est aussi parce qu'il était un sale gosse, mais dans les contes, ça ne se dit pas; il faut laisser place au rêve. Tenez, vous n'avez qu'à imaginer qu'il était pourvu d'une horrible belle-mère malfaisante, ou de poil au nez, si ça vous arrange. Soudain, dans un slurp terrifiant, son parrain, Jack l'enchanteur, apparut. Dans une gerbe d'eau salée (ben oui, de nos jours les piscines sont à filtration au sel, faut vous adapter, et je vous rappelle que le petit garçon... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 15:38 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
05 mars 2006

Dia-logues de blogs en vrai !

Elle est venue. Avec les rires de ses Dia-blotins. Elle est venue, avec les prunes salées qui ont râpées la langue de mon enfance. Il y a eu le temps, si trop-vite, trop-court, trop-pas-assez. Une Dia-blottine a voulu rendre hommage à ma nouvelle chambre, et a joué au caméléon sur mon lit. Nous avons mangé les petits chous farcis qu'elle m'avait dit aimer (pôôvres enfants, heureusement qu'il y avait les pâtes et le dessert !). Vite, vite, ils sont partis faire de l'équilibre sur le jeu favori que j'appelle "banane".... en... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 21:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
26 février 2006

Mon savon bleu de Marseille

Pour sûr, cela ressemble à un savon. De Marseille. C'est gravé dessus ! Mais c'est une bougie. Qui sent bon le savon de Marseille ! Et, comme je m'étais fait prendre au leurre, j'ai voulu tester le pouvoir nettoyant de l'eau bleue des toilettes de Rainette. Enfin, pas moi, mais mon bracelet en argent. Plouf, dans de l'eau fraîche (ce qui m'a évité un repêchage périlleux). Et bien, vous savez quoi ? Ne sortez plus vos produits de nettoyage pour retrouver des objets en argent comme neufs ; rien ne vaut les blocs eau-bleue... Il... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 février 2006

Marseille, mosaïque....

Arcadia a su faire vivre en images ce que j'ai ressenti de Marseille. Peut-être parce que son enfance en a dévalé les ruelles étroites. Peut-être parce la Bonne Mère est dans son coeur, comme le parfum de fleur d'orangers dans les navettes que l'on croque avec un café. Pour moi, Marseille, ce sont d'abord ces falaises blanches, que mes yeux équarquillés voyaient s'approcher, accrochée aux passerelles. Revoir, quarante ans après ces quais... non, je ne peux même pas en parler... Quand le paquebot a amerri, atterri, accosté... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 20:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 février 2006

Violette de Marseille ?

Elle a des couleurs au bout des doigts, et a posé sa baguette magique sur mon blog. En cadeau ( un de plus ! ), ma nouvelle bannière ! Aux couleurs des violettes de Toulouse. Et oui, la ville rose a pour fleur cette délicate timide, qui tente de se cacher sous un feuillage vert. Merci Arcadia ! Et si vous voulez des nouvelles de mon séjour à Marseille, c'est ici, chez la grenouille, que ça se passe. Un post à six mains, de quoi se sentir chenille.
Posté par Mouette rieuse à 00:51 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

23 février 2006

Marseille, peuchère !

Me croirez-vous ? Je suis là, en Provence-Alpes-Côte d'Azur (ça, c'est juste pour faire rager ceux qui sont dans le Nord, c'est à dire au-dessus de Poitiers). Ma chambre était prête (Arcadia, tu es un ange), avec une connexion Internet illimitée à portée de main. Des murs m'entourent, dont l'enduit ciré vert d'eau laisse transparaître des ailes d'oiseaux. Je sais, je pourrais être n'importe où, mais je suis bien, ici ! A Marseille ! A midi,  elle était bien là, sur le quai de la gare. Nous avons du illico sortir nos lunettes... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 14:45 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 février 2006

J'arrive

Partir. Quelques jours. Laisser le train me faire traverser les régions. Partir, et savoir qu'Arcadia sera là, sur le quai de la gare. Partir, et savoir que Rainette a dégotté un petit restaurant "spécial".... Glisser dans le sac l'essentiel (mes moules à cannelés), le superflu. Quelques lunes de verre irisé à partager, comme un personnage de conte qui sèmerait sur son chemin. Partir et se retrouver un peu de découvrir l'autre. A bientôt.
Posté par Mouette rieuse à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
24 janvier 2006

Berlioz à Toulouse (3)

Dimanche finit par nous voir émerger, les yeux vifs et les pieds prêts à nous promener. Plusieurs kilomètres. Il y avait un soleil magnifique, le même qu'à Paris - hélas - fit Berlioz qui aurait aimé faire bisquer ses amis restés dans la capitale! En suivant le canal du Midi nous arrivâmes sur la place Saint-Aubin, où se tient le plus joli des marchés. Les stands n'y exèdent pas parfois 50 cm de large, et l'on y croise même des poulets vivants... Sans compter ce monsieur à la longue barbe grise et au bonnet de feutre pointu, ... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 08:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
23 janvier 2006

Berlioz à Toulouse (2)

Samedi matin nous sommes allés chercher à la descente de l'avion celui qui serait le troisième larron de notre épopée, le fils de Berlioz. Le trio qui partira en Toscane en avril était enfin réuni. Il nous manquait, celui qui repère toutes les mouettes quand il se ballade et qui imite très bien leur cri. Et me fait même piquer des crises de fou rire dans les salles au silence feutré des musées.Et là, nous avons marché. Marché comme des touristes, évidemment, oubliant toute notion de fatigue. Moi, un peu inquiète de leur faire... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]