04 juillet 2006

Pause-météo

Vous vouliez que l'on parle de la pluie et du beau temps vous aussi ? Chaleur moite. Chaleur lourde. Ça cogne, ça tape, ça plombe. Le soleil transperce, inonde, lancine. Et le vent, me direz-vous ? Le vent dessèche l'air de son souffle brûlant. La peau suinte des humeurs salées, la tête colle les épis électrisés. Voilà, vous savez tout. Ah si, les tomates rosissent mais les feuilles se flétrissent. J'ai failli oublier ! Vous savez tout. Tout ce que j'entends au détour des couloirs, au détour des mails. Oh, mais quel bonheur que ces... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2006

Or vert

Bon, l'instant est crucial. Il va falloir choisir. Pour l'avenir du jardin, pas de l'humanité. Il ne faut pas exagérer. Ce ne sont que quelques gouttes. D'eau. Pas de celles qui entraînent la sécheresse au Sahel. Ou en Bretagne.Bien que... parfois, j'ai un doute. Souvent même. Par exemple quand je fais pipi et que je tire la chasse. Ben oui, pourquoi est ce que je ne penserais pas à l'humanité à ce moment là ? Vous souvenez vous d'un slogan californien, une année de sécheresse ? "When it's yellow, let it flow. When it's brown,... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 juin 2006

Devinette

Oscar Wilde écrivit ceci ; Elle est le parfait modèleDu plaisir parfait.Elle est exquiseEt me laisse insatisfaite.A vore avis, de quoi parlait-il ?
Posté par Mouette rieuse à 07:32 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
23 mai 2006

Rien ? Rien.

Nous pensions trouver le Parc où le concert avait lieu grâce à l'odeur coutumière des bicoques à sandwichs. Et des merguez qui grillent. Trois filles, l'estomac dans les talons, avançaient d'un pas décidé. Mais nous avons suivi les allées, reniflant avidement,  sans la moindre trace de barbecue géant. Rien. L'odeur de l'herbe, des feuilles vertes.Le monsieur de la sécu (mais non, pas de la caisse d'assurance maladie, le monsieur de la sécurité), donc, le monsieur baraqué à l'entrée nous a définitivement rassurées frustrées. Notre... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 08:04 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
19 mai 2006

Surprise !!!!

Tout préparer sans rien laisser transparaître. Bon, d'abord les couchages. Un couple, un enfant, et sa meilleure amie. Ca fait 4. Plus les deux miens, et elle, bien sûr ! Et moi aussi, mais c'est presque accessoire, sauf pour la logistique. Total ; 8. Pas de souci. Là, là et là. Tout le monde pourra dormirPrévoir les sels pour la ranimer quand elle se sera sentie mal de la surprise. Que voulez-vous...son père se marie samedi. Et elle, qui vit avec lui ici, ne sait pas que lors du mariage... il y aura sa maman, qui arrive de... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 mai 2006

Rassemblement à Toulouse

Elle était celle de trop. Qui me narguait. Stupide objet qui se croyait donc plus habile que moi ? Un objet. Un truc indéfinissable, inutile, stupide. Non, je devais lui donner une leçon. Lui prouver que l'humain a quelques facultés supplémentaires, inconnues de lui, la persévérance et l'intelligence. Je décidais donc d'établir un plan d'attaque précis. Que la leçon soit sans appel, et que l'Homme triomphe de cet objet narquois qui ne valait pas la peine que je m'y énerve. En premier lieu j'ai chaussé mes lunettes. La trappe... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

23 avril 2006

Madame Toscane

Madame, ces quelques mots pour vous dire merci. De m'avoir ouvert votre cœur et votre maison, de m'avoir enveloppée dans votre doux regard. Vous êtes peut-être la grand-mère que je n'ai jamais eue. Celle dans les bras de laquelle il fait bon se réfugier quand la vie vous rend las. Quand je vous ai vue, la première fois... que vous étiez belle, dans votre châle à la couleur de coque de jeune amande. Si duveteux et argenté, du reflet de vos oliviers. J'ai inspiré bien fort votre parfum poudré et mes pas se sont approchés... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 21:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
14 avril 2006

Vous venez donc de là ?

Vous êtes là. Guidés par Google, des diablotins, une image de grenouille drôle, ou le blog d'une pute soumise. Vous pensez y croiser des îlots de glaçons, vous en êtes sûrs ? le gentleman qui porterait donc un masque chinois sur sa bouche vous apprendrait la rirologie ? Mais les photos de pullution attendues, ne vous conduisent qu'à la plus jolie bouche, en italie du nord, au temps enfui. Le fromage foujou est-il celui qui vous cerne les yeux qui font peur ? Méfiez vous du rhume d'estomac, et de la bouche cousue, corrolaire de l'exéma... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 avril 2006

Puzzle de noeuds

Ainsi donc, vous pensez, mon ami, que c'est pure coquetterie de ma part ? Que de revendiquer l'adjectif "complexe" et non "compliqué". Pssst, encore un défi, mais dont je laisse soin aux dictionnaires précieux de confirmer la différence notable. Être compliqué  ... n'étant pas un dictionnaire, je vous donne donc une image en échange.... c'est ressembler à un puzzle formant un tableau monochrome. De nombreuses pièces sont là, et seule la patience vous permettra de les recomposer en tableau. Même... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 avril 2006

Bonsoir !

Bonsoir aux courageux. Bonsoir aux fuyeurs de la télé. Bonsoir au soir qui vient de tomber. A la nuit qui arrive, aux étoiles jolies. Bonsoir à vous. Qui avez essaimé vos mots sur mon absence, ici. Trois jours parsemés de discours et de foie gras. De Floc de Gascogne et de cheminée où brûle le chêne. Trois jours de chiffres et de rencontres passionnantes. Un petit plaisir qui ne coûte rien ; constater que leur site internet a drainé moins de visites que le mien... hi hi hi, Ego est devenu tout étrangement guilleret ! Non, Ego,... [Lire la suite]
Posté par Mouette rieuse à 21:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]