Je voulais lui écrire une jolie lettre, accompagnée d'un plan plus complet que celui de Mappy ou Via Michelin. Pour trouver mon île.
Je voulais lui écrire les poésies en silences, les mots tendres et sensuels. Et les mots crus. Et les musiques qui égrennent la peau comme tapis de grains de riz.
Et cueillir la folle avoine et le coquelicot fragile pour lui en faire un  beau bouquet.
Je voulais fermer les yeux et lui parler de la première étoile dans le ciel, que je vois, qu'il voit.
Je voulais l'emmener en voyage. Et dormir avec lui, au bord du ruisseau. Et oublier les cigarettes.
Et...

A cause de lui, je viens de rater le forfait SFR qui m'aurait convenu.
Trois numéros favoris. Je n'en ai que deux.
A cause de lui, je vais payer plus cher l'hôtel.
La publicité est claire ; partez à deux payez pour un.
A cause de lui je grille sur cigarette sur cigarette.
Même la nuit. Je ne tousse pas, moi.

Grâce à lui je fais des économies.
Je garde mon forfait limité.
Grâce à lui j'aurai des plaisirs champêtres, et dormirai en gîte.
Et je n'userai pas mon graveur à CD. Même pour ma compilation.
Grâce à lui je n'use pas les rasoirs pour le poil aux pattes.


Voilà, il est content l'inconnu ?
Le monsieur caché qui ne sait pas le numéro de la hot-line haute-ligne sur laquelle repose une mouette ?
Le fantôme du placard de l'hôtel ? (ça c'est une blague à trois francs six sous de mes gamins, ils lui raconteront)
Le quinqua planqué qui est allergique au tabac, mais pas à moi ?
Le patient qui aurait des petites nattes à tresser sur mes mollets ?

P.S : ceci est une réponse à Mth et un de ses commentaire ; "Je te lancerais bien un Défi ... "Devenir un homme, un quinqua craquant, libre et prêt à remonter le Canal du Midi à la rame à tes côtés et plus si affinités et... t'épouser en CDI renouvelable par tranches de rires... Tu prends ?" Tu sais quel est le seul problème Mth ? Je ne sais pas encore comment faire pour me transformer en homme.
P.S (2) ; ceci est une réponse à Madison qui a parlé avec moi ce matin du dernier forfait SFR qu'elle voulait me fourguer. Et de l'annonce qu'elle me voyait bien publier sur mon blog après m'avoir entendu pleurnicher que le  3ème numéro, j'en avais pas.... Tu es contente, Mad' ? tu l'as lu, j'ai bien écrit "hot line".... Et non, je n'ai pas écrit tout ce dont on a parlé entre deux crises de rires... C'est mon blog à moi que mon image, à moi, si j'arrive à savoir ce qu'est vraiment moi, transformé par mes mots à moi.... Bref, tu n'as qu'à la faire chez toi, la marieuse d'une mouette !!!! Non mais !